Vente sur plans

La vente sur plans a le vent en poupe

Dans un pays comme la Suisse où l'offre de logements est des plus réduites, le secteur de la construction fait face à un véritable boom.

 

La vente sur plans est ainsi devenue une pratique extrêmement courante. Grâce à elle, les promoteurs immobiliers transfèrent une partie des risques sur les futurs propriétaires puisque le chantier ne débute que lorsque 70 % des logements (en moyenne) ont été vendus.

 

La vente sur plans ne fait pas que des adeptes

 

Le véritable boom des ventes sur plans connu en Suisse au cours des dernières années ne fait pas le bonheur de tout le monde. En effet, pour certains, se projeter sur la base de simples plans s’avère fort complexe.

 

Pourtant, ce type de vente a quelques avantages non négligeables pour les acheteurs :

 

  • Le prix de vente fixe est généralement plus attractif étant donné que le promoteur n'a pas intégré sa marge de sécurité

 

  • Le futur propriétaire a la possibilité d'effectuer quelques choix de personnalisation pour son futur lieu de vie. Il peut modifier les peintures des murs, les revêtements de sol et parfois même redistribuer l'espace comme il le désire

 

  • L'assurance de payer le juste prix puisque les banques ont, en aval, donné leur accord aux promoteurs pour que le projet puisse exister. Or, en cas de prix farfelus, les banques préfèrent généralement jeter l’éponge.

 

Ses avantages fort appréciables sont toutefois contrebalancés par des inconvénients dont voici une liste non exhaustive :

 

  • Se projeter sur de simples plans est difficile. Visualiser un futur quartier et même un appartement semble compliqué même si diverses technologies telles la 2D, la 3D ou encore la réalité virtuelle permettent aujourd'hui de mieux se projeter. Pour autant, même la visite d’un logement témoin semble insuffisant à certains pour pouvoir se lancer dans l'achat d'une vie de la sorte.

 

  • Le risque de ne jamais voir le projet se réaliser, faute d'acheteurs ou à cause d'une faillite du promoteur. Dans ce cas-là, vous aurez perdu du temps dans votre projet de devenir propriétaire

 

  • Le versement d'un acompte aux promoteurs qui, en cas de faillite, risque d’être perdu

 

 

Quelques conseils pour réussir un achat sur plans

 

Parce que la vente sur plans repose sur l'existence même d’un risque, il est essentiel pour un acheteur de savoir maîtriser ce dernier le plus possible.

 

Aussi avant de vous lancer dans un achat sur plans, prenez le temps de vous renseigner sur le promoteur à l'origine du projet. Si vous pouvez consacrer un peu de votre temps à la visite de constructions déjà effectuées par le professionnel, n’hésitez pas pour en profiter pour à mener une petite enquête auprès des habitants de ces dernières. C'est là l'occasion d'obtenir quelques infos sur le promoteur mais aussi sur la qualité de ses ouvrages.

 

Deuxième point important, pensez à vous assurer de sa solvabilité. Pour ce faire, solliciter l'Office des Poursuites et demandez-leur un extrait relatif au professionnel. Une visite des forums dédiés à la promotion immobilière pourra également vous fournir des informations quant à l'image et à la notoriété du promoteur.

 

Enfin même si tout paraît cohérent en ce qui concerne le promoteur, veillez bien à verser l’acompte qu’il va vous demander sur un compte bloqué afin d’être sûr de pouvoir remettre la main sur votre argent en cas de problème. Cela ne doit néanmoins pas vous empêcher de prendre quelques renseignements sur le quartier mais aussi sur le règlement de la future PPE. Il serait dommage que votre liberté ne soit restreinte par des éléments dont vous avez simplement oublié de prendre connaissance avant l’achat.