Acheter dans l'ancien

Acheter dans l’ancien, un choix audacieux ?

Alors que de nombreux futurs propriétaires hésitent à acheter dans l’ancien craignant de faire face à de mauvaises surprises, l’offre de maisons ou d’appartements en « seconde main » reste incontestablement la plus importante sur le marché immobilier

 

Aussi, il y a assurément des possibilités de faire une bonne affaire en acquérant une maison ancienne ou un appartement ayant déjà été habité.

 

Afin de vous aider à y voir plus clair, voici d’ailleurs une liste non exhaustive des avantages et inconvénients liés à l’achat d’un bien dans l’ancien.

 

 

Acheter dans l’ancien, des avantages mais pas que…

 

Acheter dans l'ancien procure un certain nombre d'avantages :

  • L'existence du bien est telle qu'il est possible de le visiter et de s'en faire une idée concrète. Il est donc très aisé de se projeter dans les lieux et de savoir si le logement est fait pour vous ou non

 

  • Les fondations et la structure des maisons anciennes sont généralement d'une qualité supérieure à celles des maisons modernes

 

  • Un logement en bon état peut être habitable rapidement ce qui peut permettre d'économiser quelques mois de loyer puisque vous pourrez prendre possession des lieux dès l’achat

 

  • Une maison ou un appartement bien entretenu donnera la possibilité à son nouveau propriétaire de réaliser uniquement des petits travaux d'appoint visant à apporter un peu de sa personnalité dans son nouveau logement

 

Naturellement, qui dit avantages dit également inconvénients. Aussi, acheter dans l'ancien s’accompagne de quelques points faibles :

  • Une maison ou un appartement déjà habité ne constitue pas une toile blanche où tout est à écrire. Aussi, attention à ne pas envisager trop de transformations. Trop de changements peuvent vouloir dire que ce bien n'est pas fait pour vous

 

  • Les techniques de construction ont probablement évolué depuis l'érection de ce logement. L'isolation phonique comme thermique sont donc sans doute à revoir

 

  • La découverte d’amiante, de plomb ou encore de radon est fréquente dans les bâtiments anciens. Si tel est le cas, un assainissement des lieux s’impose en faisant appel aux services d’un professionnel

 

  • Les équipements relatifs aux installations électrique, sanitaire, de chauffage ou d'isolation ne sont probablement plus aux normes. Il est donc indispensable de prévoir un budget pour les changer

 

  • En cas d’importante rénovation, il faut veiller à bien estimer la durée du chantier. Dans une maison ancienne, L'avancée des travaux laisse souvent apparaître le besoin de réaliser d'autres travaux que ceux initialement prévus. La durée du chantier a donc tendance à s’allonger ce qui n’est jamais une bonne nouvelle côté budget.

 

 

Quelques conseils pour bien acheter dans l’ancien

 

Afin de réussir un achat dans l'ancien, il est recommandé de prendre quelques dispositions.

 

Tout d'abord, dès lors qu'un bâtiment a plus de 10 ans, le recours à un expert immobilier s'impose. Celui-ci réalisera un audit du bien en veillant à l'état des murs la statique du bâtiment, la charpente, les façades, la toiture, les isolations mais aussi tous les équipements liés aux diverses installations.

 

Si de sérieux problèmes apparaissent lors de l’expertise, l'acheteur pourra abandonner l’idée d’acheter et disposera des arguments pour négocier le prix du bien à ce qu'il estime être son juste prix s’il entend toujours en devenir propriétaire.

 

Dans la même lignée il est conseillé de se rapprocher du Registre Foncier afin d'obtenir un extrait du cadastre. Celui-ci permettra de s'assurer que des servitudes ou hypothèques ne viennent pas contraindre le propriétaire.

 

Enfin, n’hésitez pas à vous faire accompagner lors de la visite des lieux par un professionnel du bâtiment si des travaux sont à effectuer. Son œil d’expert pourra vous aider à vous projeter et à estimer l’éventuel coût des travaux.